Les doux rêveur de la grande bleue

Rencontre avec le foyer « New Nepal Society Center »

Namasté !

Aujourd’hui, Pritam Khadka, le camarade local qui nous avait menés à la structure d’hier, nous a fait découvrir le centre d’accueil pour enfants « New Nepal Society Center ». Nous sommes les premiers à venir faire une aide étrangère. Les enfants intègrent le refuge dans des cas de pauvreté extrême ou dans des circonstances de misère sociale (imaginez ce que ça peut représenter au Népal).

Il y a 58 enfants dont 13 filles ; 20 bouts de choux sont orphelins. On a tous été choqués par les conditions dans lesquelles ils vivent… Le lieux est tout nouveau, et il y a pas mal de boulot pour que ça soit raisonnablement sain à vivre.

Le centre se trouve au bout d’un petit chemin, perdu dans les quartiers excentrés du centre de Kathmandu. Lorsqu’on rentre, on arrive dans la cours qui sert de pièce principale à la population juvénile. Seul un petit espace est couvert où se trouve une télé (le luxe), un amas de poubelles et d’ordures diverses trainent dans un coin, une énorme marmite fait bouillir ce qui doit probablement être du riz et un autre coin sert à entreposer le bois et les meubles cassés qui serviront à alimenter le fourneau.

Les enfants se baladent un peu partout, certains sont sur les toits en tôle, d’autres grimpent au petit arbre qui trône presque juste au dessus de l’espace cuisine, certains sont dans leurs chambres, d’autres se font couper les cheveux sans doute pour des problèmes de poux et les derniers sont devant la télé. On fait très vite le tour des lieux car il n’y a que des chambres insalubres où on trouve plus ou moins trois lits superposés avec des lits qui accueillent parfois 2 enfants, un micro bureau et une pièce « salle de bain & toilettes ». Nous n’avons fait que quelques pas dans la salle de « toilette » tellement l’odeur est dérangeante…

Après cette courte visite, nous utilisons 3 chaises en plastique qui font office de salon de discussion avec une souche au milieu en guise de table. Il n’y a que très peu de bénévoles, ils fonctionnent qu’avec des aides locales (c’est à dire plus ou moins du quartier) et il est presque spectaculaire que le centre puisse fonctionner « correctement ». Nous avons trouvé des Super-Héros avec des super-pouvoirs remarquables !

Assis dans le salon de fortune, enfin pour ceux qui ont une place, un des bénévoles avec un sourire radieux, nous dresse une liste des besoins prioritaires qui leurs manquent (des paillassons, des vitres en plastique, du matériel pour faire à manger, des produits d’entretien, des claquettes, de la nourriture basique, etc).

Pascal, propose l’idée de revenir au moins une journée afin d’aider à réhabiliter cet endroit : « You are the boss ! You tell us what we do. You do this, you do this… » Le sourire aux lèvres notre hôte nous propose déjà l’idée de repeindre les extérieurs.

Nous reviendrons donc dans quelques jours, avec un maximum de fournitures (nous espérons la totalité), du temps et une volonté de fer afin de rendre cet endroit viable pour les enfants et les personnes qui encadrent. Si la structure d’hier n’a que très peu besoin de nous, ce centre en a plus que besoin. À ce niveau c’est même quasiment vital !

D’ailleurs, comme notre mission dépend aussi de vous, en plus des dons ponctuels que vous faites déjà de façon généreuse, nous allons tenter de mettre en place un système de virement mensuel auprès du centre pour payer leur loyer qui est de 100€ par trimestre. Une partie est déjà promise par certains de nos fidèles Bhat-Men. Y a t’il des personnes intéressées ? Il ne faut parfois qu’un petit geste pour devenir un super-héros !

A très vite pour la suite de nos aventures… 🙏:D🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.